(Ou le mode d'emploi pour éviter tous désagréments)

 

1. Avant la première utilisation, pour une question d'hygiène, tu me laveras et essoreras à la machine ou à la main, à ta convenance. Si ma couleur est foncée, mets moi avec tes jeans

2. Si tu es allergique à la laine de mouton ou d'alpaga, tu ne m'utiliseras pas. 

3. Tu pourras me laver à la main avec du savon ou à la machine à 40°C

4. Tu n'oublieras pas, si tu optes pour un lavage en machine, de me mettre dans un vieux mi-bas filé, noué en haut, pour ne pas m'échapper et me retrouver dans le joint en caoutchouc de ta machine. 

5. Tu me mettras de l'eau micellaire, du lait démaquillant ou de la lotion. Je remplace uniquement le petit coton jetable et non un gant de toilette

6. Tu n'oublieras pas, si besoin, avant chaque utilisation de me mouiller et de m'essorer

7. Au début de ma vie avec toi, je peux te laisser une petite fibre d'alpaga sur ton doux visage. Enlève la doucement sans te faire mal. 

8. Tu m'utiliseras matin et soir pour continuer à être la plus belle

9. Tu ne me mettras pas dans le feu, ni dans l'acide ou dans de la soude, ni dans la bouche, je ne suis pas fait pour ça

10. Et si tu ne m'aimes plus, snif,  tu pourras me mettre dans le compost , re-snif

 

Information du fournisseur de laine



Le fil utilisé est épais et luxueux composé de 35 % alpaga "superfine" et 65 % laine "Peruvian Highland", un mélange qui accentue la douceur de l'alpaga tandis que la laine contribue à la stabilité de forme. Les deux fibres ne sont pas traitées, ce qui signifie que la laine a été seulement lavée et qu'elle n'a pas été exposée à un traitement chimique avant la teinture. Cela met en évidence les propriétés naturelles des fibres, tout en donnant une meilleure qualité de forme et de texture. Filée à partir de trois fils, sa composition convient parfaitement aux traitements thermiques et mécaniques réalisés pour obtenir une surface douce.

 

Informations complémentaires

 

Il se peut que certains disques, surtout les coloris non teint, naturel, beige clair ou beige, présentent un "effilochage" comme sur la photo ci dessous après quelques jours d'utilisations. 

 

 

disque effilochée

 

Ce phénomène est naturel et ne présente aucun inconvénient à l'utilisation du disque. Ce sont les fibres d'alpaga qui, difficilement feutrables,   essaient de "sortir". C'est pour cette raison qu'il n'est pas possible de faire des disques 100 % en alpaga. Si vous ne retrouvez  pas ces fibres sur le visage, vous continuez à utiliser le disque tel quel. Si l'aspect vous importune, il suffit juste d’araser ces fibres avec des ciseaux fins.

 

Pour aller plus loin dans les explications.

Le disque que vous avez dans les mains est une matière naturelle qui possèdent différentes propriétés dont celle d'être antibactérienne. Il n'est donc pas nécessaire de bouillir les disques pour qu'ils restent sains. Un nettoyage au savon et un rinçage à l'eau froide ou tiède sont suffisants. 

Dans un premier temps les disques sont crochetés en rond avec un fil composé pour 1/3 de fibres d'alpaga (qui a la particularité d'être annallergique) et de 2/3 de fibres de mouton haute qualité. Ils ont tous la même taille. 

avant traitement

Puis ils subissent un traitement thermique et mécanique, une mise en forme, un séchage comme pour réaliser un bérêt. C'est pour cette raison que j'ai nommé les disques "lou pichon berret " ou "le petit berêt" (en français). 

Déjà après ces différents traitements suivant la couleur et la tenue de ces fibres totalement naturelles, et non chimique comme un fil acrylique ou en nylon, les disques différent par leur taille ou le niveau de feutrage. Ce résultat est totalement normal. Il est impossible d'agir. Le résultat est fonction de la vie des animaux et de la teinture utilisée ou non.

après traitement

Je termine la phase de production par un arasage aux ciseaux  pour éviter au maximum qu'une fibre d'alpaga puisse vous importuner lors de votre soin du visage.